News

Râteau face Nord, voie Cambon Francou

Lundi 28 mars 2022

Rateau face Nord, voie Cambon Francou

Samedi matin, je reçois un message de Flo à peine rentré de Norvège qui me propose d'aller voir la voie Cambon Francou en face Nord du Râteau (3809 mètres). Après avoir étudié le topo, je sais que ça ne va pas être une mince affaire mais il y a un bon créneau météo à ne pas louper.

Dimanche en début d'après-midi, nous prenons le télécabine de la Grave bien chargés en direction de la brèche du Pan de Rideau pour installer notre bivouac. Heureusement l'approche est courte, on monte la tente et on profite des températures clémentes pour faire quelques longueurs de dry au soleil sur la face Sud des arêtes de Trifide. Une fois le soleil couché, il fait bien plus frais et nous filons nous mettre au chaud dans les duvets, réveil prévu à 5 heures pour le lendemain.

Rateau face Nord, voie Cambon Francou

Le réveil sonne, difficile de s'extraire du duvet avec le froid mordant. Le petit déjeuner est rapidement avalé et nous prenons la direction du Pan de rideau pour accéder au pied de la face. La descente se fait bien de nuit même s'il faut être réveillé, s'en suit la remontée de pente de neige et de glace avec quelques passages en mixte jusqu'à la rampe qui marque le début de la voie. Une petite erreur d'itinéraire nous a fait perdre un peu de temps, nous avons suivi une vieille trace qui partait trop à droite et il a fallu traverser pour rejoindre la rampe.

Rateau face Nord, voie Cambon Francou

Une fois la rampe franchie, nous sommes au pied du fameux dièdre gris clair impressionnant par sa raideur. Trois longueurs homogènes dans la difficulté sont nécessaires pour le remonter. L'escalade est belle, les prises de pieds sont parfois trop petites pour les pointes avant de nos crampons et il faut s'employer. Le rocher est plutôt bon et ça protège bien.

Ensuite, une longueur en mixte qui marque la moitié de la voie nous amène au pied de la deuxième partie. L'ambiance est austère dans cette face Nord. La longueur suivante en traversée face à la Meije est magnifique et technique. On arrive à une longueur raide côté 5c qui nous aura bien réveillée ! Flo s'en sort parfaitement dans des fissures où les pieds sont presque inexistants. Malgré le froid, on est forcés de grimper à mains nues. Heureusement le rocher est excellent et ça protège toujours aussi bien.

Rateau face Nord, voie Cambon Francou

Les deux longueurs suivantes déroulent bien et nous arrivons au pied de la dernière longueur avant de sortir à la brèche. Le rocher est douteux et la neige recouvre les prises. Flo fait partir un bloc qui me passe juste à côté et qui abîme la corde en tombant. On voit le soleil pour la première fois de la journée, ça fait du bien ! Une dernière longueur en face Sud nous permet de rejoindre l'arête. Il est déjà 18 heures, l'escalade étant soutenue tout le long de la voie il aura fallu du temps pour gravir les 500 mètres de dénivelé.

Rateau face Nord, voie Cambon Francou

Nous choisissons les rappels en face Sud pour la descente. Malheureusement nous ne les trouvons pas et nous devons équiper la plupart des relais. De plus avec la corde endommagée, il faut s'arrêter au milieu de chaque rappel pour faire passer le nœud qui évite à la partie endommagée d'être en tension sous le reverso. La nuit tombe lorsque nous avons fini les rappels, bon timing ! La remontée au col de la Girose est longue et la fatigue se fait ressentir. À 21h 30 nous sommes de retour à la tente, bien contents de boucler la boucle.

Vue l'heure tardive, nous décidons de passer une deuxième nuit la haut pour descendre tranquillement le lendemain matin par le télécabine. Une nuit à penser à cette belle aventure dans une face Nord impressionnante, à l'escalade belle et soutenue qui nous aura marquée !