News

Pelvoux | Pente centrale

Mercredi 20 mai 2020

Pelvoux, pente centrale

Les orages de ces derniers jours ont apporté de la neige en altitude. On espérait avec Flo que cette neige ait collé sur la pente centrale du Pelvoux qui est souvent en glace. On arrive à avoir quelques retours de la veille qui montrent qu'il y a encore pas mal de glace sur le haut. On décide de tenter le coup quand même avec un plan B au cas où la pente centrale n'est pas skiable.

Pelvoux, pente centrale

Après un réveil à 2h, départ à 3h 15 du Pré de madame Carle en direction du glacier Noir. Nous sommes accompagnés par Ambroise et Julien. Le ciel dégagé de la nuit a permis un bon regel. L'approche est efficace et au lever du jour nous sommes au pied de la principale difficulté, les deux ou trois longueurs de goulotte pour accéder à le pente centrale.

De loin la goulotte semble bien fourni en glace mais une fois au pied on se rend compte que la glace n'est vraiment pas bonne, surement à cause de la chaleur de ces derniers jours. Flo s'attaque à la première longueur et comme il est impossible de grimper et de poser des broches dans la glace, il choisit l'option mixte sur la droite. Un peu plus dure mais au moins ça protège. La deuxième longueur en neige se fait bien mais la troisième semble plus compliquée. Peu de neige, raide et les plaquages sont fins. C'est encore Flo qui s'y colle et parvient à tirer, non sans mal, une belle longueur de 60 mètres entre mixte et dry. On prend enfin pied sur la pente centrale après quasiment trois heures pour franchir cette goulotte.

Pelvoux, pente centrale

Mauvaise surprise sur la pente centrale, il y a une croute de regel sur une bonne partie de la face qui va rendre la descente compliquée. On commence la traversée ascendante et on aperçoit le haut de la pente qui est tout en glace. Cette fois la décision est prise, on ne redescendra pas par la mais par le couloir Coolidge puis le col Est du Pelvoux. On progresse bien jusqu'à arriver à la glace où on est obligé de tirer une longueur. La glace est très dure, ça réveil. Encore un peu de brassage dans la neige qui est devenu poudreuse avant de sortir entre les pointes Durand et Puiseux. On attend Julien et Ambroise avant de remettre les peaux pour aller au sommet du Pelvoux.

Pelvoux, pente centrale

Midi, il est déjà tard. Julien et Ambroise sont bien entamé par la montée donc la descente par le glacier des Violettes semble plus prudente. On profite un peu de la vue avant d'attaquer la descente.


La neige est bien lourde à cette heure, pas le meilleur ski mais ça descend bien. L'avantage c'est qu'on est encore tôt en saison et on arrive à éviter tous les rappels normalement nécessaires pour franchir le glacier des Violettes. Quelques passages sous les séracs où il ne faut pas trainer et nous voilà dans le vallon du Serre du Riou. La neige se faisant de plus en plus rare, on est obligé de déchausser pour traverser et récupérer le névé des militaires.


Il est 15h et on est de retour au Pré. Bien fatigués mais bien contents d'avoir fait cette jolie boucle. La pente centrale du Pelvoux est une course d'envergure avec une ambiance de fou ! Pour le ski on reviendra.

Pelvoux, pente centrale