News

Pelvoux, goulotte Berhault

Vendredi 30 octobre 2020

Pelvoux, goulotte Berhault

Les chutes de neige récentes ayant apporté une bonne quantité de neige en altitude et les températures étant douces la journée et froides la nuit, les conditions semblent réunies pour aller faire un tour dans la goulotte Berhault. Flo a repéré le haut de la goulotte quelques jours auparavant et elle semble suffisamment fourni en glace. Rendez-vous fixé le lendemain à 4h 30 à Vallouise.

Pelvoux, goulotte Berhault

Départ à 4h 45 heures du pont des Bans pour attaquer la montée par le névé des militaires. L'approche se fait bien de nuit, on trouve la neige 200 mètres sous l'attaque de la goulotte ce qui nous évite de trop brasser. Le jour se lève doucement, on s'équipe et on monte en direction du départ. On a choisi l'attaque par la branche de gauche. Une première longueur en glace en guise d'échauffement et on arrive sur les pentes de neige. Le soleil se lève, il commence déjà à faire chaud ! Heureusement la neige est dure et permet une progression rapide. Après une traversée sur la droite, on arrive à un ressaut bien fourni en glace.

Il fait de plus en plus chaud, on grimpe sans gants et en polaire, chose plutôt rare en goulotte ! Le premier ressaut d'une vingtaine de mètres passe bien, il y a assez de glace pour mettre des broches. On remonte les dernières pentes de neige avant d'attaquer la partie encaissée plus technique de la goulotte. On aperçoit le deuxième ressaut, malheureusement il y a peu de glace et beaucoup de neige.

Pelvoux, goulotte Berhault

Flo arrive à bien négocier ce passage technique dans une neige inconsistante, heureusement les cailloux ne sont pas loin et permettent de trouver de bonnes prises pour les piolets. En revanche des spindrifts n'arrêtent pas de couler et c'est la douche froide pour lui pendant que je suis bien au sec au relais !

Je repasse devant pour remonter une section de pentes de neige entrecoupées de courts ressauts. On est repassé à l'ombre et il fait beaucoup plus froid entre ces immenses parois. Un troisième ressaut d'une dizaine de mètres juste assez fourni en glace permet d'accéder à la dernière longueur clé. Un ressaut raide et long d'une cinquantaine de mètres. Bien content de voir qu'il y a de la glace !

Pelvoux, goulotte Berhault

La glace n'est pas épaisse, juste de quoi mettre des broches courtes. En revanche, les ancrages des piolets et des crampons sont bons. Cette longueur est magnifique, bien raide sur la première moitié. Quel plaisir de grimper dans ce décor de rêve ! Plus qu'à remonter un couloir avant de rejoindre la grande pente de sortie. La neige porte moins bien mais la pente est stable et on rejoint le plateau sommital. Un dernier effort pour monter au sommet et descendre par le couloir Coolidge. On commence à être tous les deux bien entamés. Le couloir Coolidge étant en neige la descente se fait bien. On quitte la neige au-dessus du refuge du Pelvoux pour récupérer le chemin qui nous ramène à Ailefroide.
Retour au parking à 17 heures, encore une longue journée mais tellement content d'avoir fait cette goulotte mythique !

Pelvoux, goulotte Berhault