News

La Meije, voie Pierre Allain

Mercredi 11 août 2021

La Meije, voie Pierre Allain

Avec un début d'été marqué par une météo capricieuse, il ne faut pas louper les créneaux de beau temps en haute montagne. Les précipitations des derniers jours ont posé une bonne quantité de neige. Lundi soir, je reçois un appel de Simon qui me propose de faire la Pierre Allain à la Meije mercredi. Cette idée me plait, reste à savoir si les deux jours de beau temps et de chaleur seront suffisants pour que la face soit sèche. Un coup de téléphone au refuge et d'après la gardienne ça passe, la décision est prise nous irons voir cette face Sud de la Meije de plus près.

Mardi en début d'après-midi nous prenons le téléphérique de la Grave pour rejoindre le refuge du Promontoire par les Enfetchores. La montée se fait sous un soleil de plomb et nous arrivons au refuge vers 17 heures. Sans plus tarder, nous allons repérer l'approche de la voie que nous ferons de nuit le lendemain. Après un excellent repas, il est temps de se coucher.

La Meije, voie Pierre Allain

Réveil à 3h 30, le petit déjeuner est rapidement avalé et nous partons en direction de la voie. À 5 heures nous sommes au pied de la voie. Je pars en tête pour remonter les vires en direction du fauteuil, grimper en grosse à la frontale met tout de suite dans l'ambiance. Arrivés au sommet du fauteuil, le jour se lève. On enfile les chaussons pour attaquer les difficultés et Simon part en tête.

La Meije, voie Pierre Allain

Pas évident de trouver le bon itinéraire dans cette immense face. On s'en sort plutôt bien et nous voilà au pied du grand dièdre. Je repasse devant, l'escalade est belle. Petite erreur d'itinéraire dans la cheminée verte qui nous fait perdre un peu de temps mais nous arrivons rapidement à la vire à bicyclette. Jusque-là nous avons grimpé en corde tendue, nous décidons de faire une longueur pour le passage suivant qui est le plus difficile de la voie. Simon s'en sort très bien, ce n'était pas beaucoup plus difficile que certains autres passages rencontrés plus bas. Je repars en direction du couloir encore bien enneigé. Une traversée en chausson dans la neige et une courte escalade nous amène à la brèche sur l'arête Sud, à une centaine de mètres du sommet. Un fort vent nous oblige à nous couvrir et à rester concentrés pour cette dernière partie qui grimpe encore.

À 11h 30 nous sommes au sommet, heureusement le vent s'est calmé et nous en profitons pour manger et boire un coup. Nous voyons bien la suite du programme, la traversée des arêtes de la Meije, encore bien enneigées. Nous faisons les rappels puis commençons la traversée. Il y a une bonne trace ce qui facilite la progression. À 14h 30 nous sommes au sommet du Doigt de Dieu. La traversée est derrière nous mais il nous reste la longue descente jusqu'au parking. Une dernière pause à la vire Amieux puis nous filons jusqu'au parking.

La Meije, voie Pierre Allain

Il est 17h 45 lorsque nous arrivons au parking, il était temps les cuisses commençaient à chauffer sérieusement ! Simon retourne chercher la voiture à la Grave en vélo. Le temps de repenser à cette magnifique journée et cette voie d'ampleur que j'avais en tête depuis quelques temps. Merci l'ami d'avoir partagé ça avec moi !