News

Barre des Écrins, pilier Sud

Jeudi 26 août 2021

Barre des Écrins, pilier Sud

Depuis le temps que nous avions cette course en tête, nous avons enfin trouvé un créneau avec Flo pour aller voir le pilier Sud de la Barre des Écrins de plus près. Les orages de mardi ont apporté de la neige en altitude mais nous comptons sur l'isotherme aux alentours de 4000 mètres la veille pour que cela ne nous dérange pas. Compte tenu de l'ampleur de la course, il va falloir partir tôt, très tôt même.

À 2h 30, nous partons du Pré de madame Carle en direction de la moraine du glacier Noir qu'il faut remonter. Arrivés au pied du couloir des avalanches, on s'équipe pour remonter les derniers mètres de dénivelé avant la rimaye. Nous appréhendons un peu le passage de cette dernière, d'après les retours récents son passage devient compliqué. Heureusement pour nous, des blocs de neige sont tombés et nous passons sans trop de difficultés.

Barre des Écrins, pilier Sud

Nous franchissons une première barre rocheuse avant d'arriver sur des pentes moins raides. Il fait encore bien nuit et nous essayons de nous repérer avec les névés qui se distinguent bien. Nous nous éloignons de l'itinéraire sans nous en rendre compte et sommes obligés de faire une traversée à gauche pour revenir dans la voie. Le rocher n'est pas très bon, les névés sont béton mais après une longueur verticale assez soutenue dans une cheminée nous retrouvons le bon itinéraire.

Barre des Écrins, pilier Sud

La suite est plus facile et nous assistons à un magnifique lever de soleil au pied de la tour rouge. Ensuite la paroi se redresse, l'escalade est plaisante et une succession de ressauts nous amène au pied du bastion, là où sont concentrées les difficultés. J'attaque la traversée protégée par plusieurs pitons puis je continue au-dessus dans de bonnes fissures, l'escalade sur cette partie est vraiment belle. Le rocher devient un peu moins bon dans la partie suivante mais ça déroule bien jusqu'au pied du dernier ressaut.

Ce passage est censé être le plus difficile de la voie. Deuxième erreur d'itinéraire, je traverse trop à droite et me trompe de dièdre. Vue les pitons en place je ne dois pas être le premier à faire cette erreur. L'escalade n'est pas évidente et le rocher moyen. Heureusement je retrouve le bon itinéraire juste après ce passage raide au niveau du miroir.

Barre des Écrins, pilier Sud

À ce niveau de la voie les difficultés sont censées être derrière nous, il reste 300 mètres d'escalade plus facile. Malheureusement c'est à cette altitude que nous trouvons la neige ce qui ralentit notre progression. Les rochers sont recouverts de neige, nous devons déneiger les prises et les fissures pour placer nos protections. À 11 heures nous sortons au sommet, il nous aura fallu 6h 30 pour gravir les 1300 mètres de ce pilier Sud.

Barre des Écrins, pilier Sud

Un fort vent nous accueille au sommet, nous ne trainons pas et enchainons avec la traversée de la Barre des Écrins en direction de la brèche Lory. Là aussi il y a de la neige mais ce n'est pas trop gênant. Nous retrouvons la voie normale du dôme des Écrins bien tracée, heureusement car de grosses crevasses sont ouvertes et les ponts de neige semblent fragiles. La neige laisse place à la glace au niveau du refuge des Écrins. Nous quittons le glacier peu après pour prendre le sentier. Même si celui ci nous oblige à remonter légérement, c'est plus simple que de louvoyer entre les crevasses. La suite de la descente sera rapidement avalée, la plus grande difficulté étant de slalomer entre les nombreux randonneurs.

Barre des Écrins, pilier Sud

Retour au Pré de madame Carle à 15h 30 les jambes bien fatiguées par cette longue descente mais heureux d'avoir réalisé cette très belle course qui nous faisait de l'oeil depuis un moment !