News

Aiguille de Sialouze | Traversée des arêtes

Mercredi 31 juillet 2019

Aiguille de Sialouze

Plus que quelques jours avant le départ d'Ambroise pour un long moment et il veut faire une dernière sortie en montagne avant de partir. Ça tombe bien, j'avais en tête la traversée des arêtes de l'aiguille de Sialouze. Ambroise semble emballé par l'idée, la météo est bonne, y'a plus qu'à ! En cette fin juillet, on a préféré le bivouac à la nuit en refuge pour la tranquillité.

Aiguille de Sialouze

Mercredi en fin d'après-midi départ d'Ailefroide en direction du refuge de Pelvoux. La montée en plein soleil n'est pas très agréable surtout avec les températures actuelles mais en racontant des conneries ça passe vite. On continue à monter un peu au-dessus du refuge pour trouver notre emplacement de bivouac. On n'a pas regretté le refuge car l'emplacement était parfait, à plat sur de l'herbe avec une vue magnifique. Le repas du soir rapidement avalé, on fixe l'heure de départ du lendemain matin à 5 heures.


Après une bonne nuit et quelques étoiles filantes aperçues, on est prêt à quitter notre bivouac cinq étoiles. On attaque l'approche en remontant la moraine. Au moment de franchir une petite barre rocheuse, la cordée au-dessus fait tomber une pierre. Il fait nuit mais on l'entend rouler, on se plaque tous les deux contre le rocher et la pierre finit sur mon casque. Je remarquerai plus tard que l'impact est bien visible, merci le casque... On prend pied sur le glacier de Sialouze que l'on traverse, nous sommes seul maintenant, toutes les autres cordées ayant bifurquée vers le Pelvoux.

Aiguille de Sialouze

On s'équipe juste en dessous la brèche de Sialouze et on commence à grimper l'arête Sud. La première partie est plaisante et ça protège bien. Souvent sur le fil de l'arête, on profite de la vue des deux côtés. On progresse assez vite en corde tendue et on arrive au passage clé, une dalle d'une trentaine de mètres. J'y vais en premier, et arrive à m'en sortir en plaçant bien les pieds. 5b en grosse, ça réveille quand même. Un passage dans un dièdre très sympathique et c'est Ambroise qui passe devant pour finir au sommet de l'aiguille de Sialouze. Ce passage de grimpe est magnifique !




Aiguille de Sialouze

Pause photo au sommet avant d'attaquer l'arête Nord par un rappel. Un premier gendarme à escalader, plutôt athlétique avec un départ en surplomb, un deuxième, et enfin un troisième. On contourne les deux derniers et nous voilà à la brèche supérieur de Sialouze. Cinq rappels plus tard on est sur le glacier. Une longue descente nous attend avec un arrêt au bivouac pour récupérer les affaires.

Arrivés à Ailefroide juste avant la pluie, pause bière à Vallouise et encore deux belles journées passées en montagne.

Aiguille de Sialouze