News

Aiguille du Moine, voie Contamine-Labrunie

Samedi 19 juin 2021

Aiguille du Moine, voie Contamine-Labrunie

Nous prenons la route vendredi avec Flo en direction de Chamonix pour aller voir la voie Contamine-Labrunie à l'aiguille du Moine. Le plan est de monter au refuge du couvercle en début d'après-midi pour éviter les orages.

La première partie de l'approche se fait rapidement grâce au train du Montenvers (Disneyland a ses avantages), puis nous descendons les échelles pour remonter la mer de glace. De nouveau des échelles pour monter vers le refuge, celles des Egralets et nous arrivons en même temps que l'orage. Biens contents de pouvoir se mettre à l'abris. Le refuge principal étant fermé pour la saison en raison de travaux, nous dormirons dans le refuge d'hiver.

Aiguille du Moine, voie Contamine-Labrunie

Départ à 5 heures le lendemain. D'après les retours récents que nous avons eus, il n'y a pas de problèmes pour l'attaque étant donné que nous sommes tôt en saison en revanche il reste beaucoup de neige dans la descente. L'approche se fait rapidement sur le glacier du Talèfre. À 6 heures nous commençons à grimper. Les deux premières longueurs sont les plus dures, à froid ça réveil ! Un petit pas fino dans L2 et ça devient plus facile, nous continuons en corde tendue. Le ciel est menaçant depuis le début, pas vraiment ce qui était prévu. La pluie se met à tomber alors que nous sommes dans le dernier tiers de la voie. Nous continuons malgré tout de grimer, l'adhérence des chaussons sur le granite mouillé n'est pas si mal. À 9h 30 nous sommes au sommet, nous n'avions pas prévu d'aller si vite mais ça nous laisse de la marge pour la descente.

Aiguille du Moine, voie Contamine-Labrunie

Dès les premiers mètres de descente dans la face Sud, nous comprenons que ça sera plus long que prévu. Il reste en effet une bonne quantité de neige et nous remettons rapidement les crampons que nous garderons presque tout le long. La désescalade n'est pas évidente dans ces conditions mais nous rejoignons le glacier du Moine puis le refuge sans perdre trop de temps. Juste le temps de récupérer les affaires et nous entamons la descente par le même itinéraire que la veille.

Il est 13h 30 lorsque nous arrivons à la gare du train du Montenvers, c'est ici que la course se termine. Une belle course sur un magnifique rocher. Finalement la pluie n'a pas duré trop longtemps et le beau est vite revenu, heureusement !